12 solutions bioclimatiques pour l'habitat: Construire ou rénover : climat et besoins énergétiques. par Avryl Colleu

12 solutions bioclimatiques pour l'habitat: Construire ou rénover : climat et besoins énergétiques.

Titre de livre: 12 solutions bioclimatiques pour l'habitat: Construire ou rénover : climat et besoins énergétiques.

Éditeur: Eyrolles

ISBN: 2212141025

Auteur: Avryl Colleu


* You need to enable Javascript in order to proceed through the registration flow.

Avryl Colleu avec 12 solutions bioclimatiques pour l'habitat: Construire ou rénover : climat et besoins énergétiques.

Livres connexes

Dans cette initiation imagée aux principes de la bioclimatique, les auteurs s'appuient sur l'histoire de l'homme et du climat pour aborder progressivement les principes de la thermique des bâtiments. Les architectes trouveront ici un cours de bioclimatique, les maîtres d'oeuvre et les maîtres d'ouvrage des solutions et des tours de main. Les ingénieurs y puiseront avec plaisir matière à réflexion, les principes dont il est question étant adaptables à toutes les constructions. En matière d'habitat et depuis l'Antiquité, les anciens avaient tiré de leur expérience un savoir-faire qui, tout en leur apportant plus de confort, était moins coûteux que les flambées de bois. Bien avant que cette science ne prenne le nom de bioclimatisme, un style architectural distinct s'était développé dans chaque région : il permettait de composer au mieux avec les apports climatiques locaux. La Provence n'a pas fait exception : bien qu'ils fussent peu éduqués, ses anciens occupants, les Mestres, y mettaient en oeuvre des principes simples dont on verra qu'ils se révèlent avantageusement applicables avec nos matériaux actuels. Jusqu'en 1850, l'emploi des énergies fossiles n'étant pas encore généralisé, on se chauffait surtout au soleil d'hiver. Les bâtiments profitaient - ou se protégeaient - de tous les apports énergétiques qu'ils subissaient. Tel qu'on le construisait encore à l'époque, le foyer de l'habitation était structurellement confortable : il était peu éclairé et, les nuits d'hiver, on s'habillait suffisamment pour apprécier une température ambiante de 14 °C. Et si les générateurs de chauffage actuels ne servaient qu'à chauffer les 5 °C manquants pour atteindre les 19 °C réglementaires ?